Face exterieur du pan de bois isolé avec de la paille

Salon de saint philbert s/ Risle

Face exterieur du pan de bois isolé avec de la paille Une belle journée pour présenter notre projet de maison normande à colombage, isolé avec des bottes de paille. Lever à 6h, pour être installé à 10h sur le site du prieuré de saint Philbert sur Risle. Je dois dire que 2h pour déballer tout, et lever les 2 pans de bois, ce n’est pas de trop. La matinée est vite passée, même si le nombre de visites est un peu décevant. C’est seulement vers 16h que ça commence à bouger, du coup c’est Cyrille qui me pousse un peu à lancer la démonstration de torchis. Je dois dire que je serais bien resté à l’ombre du mur ou il faisait bien frais ; c’est peut-être dû à la bonne isolation des bottes de paille ! :)

Allez c’est parti, il faut remuer le torchis qui a bien séché sous le soleil de la matinée. On remue, je piétine dans la gadoue et les visiteurs commencent à former un cercle autour de nous. Imaginez le tableau : sur fond de musique normande je dance la Pastourelles les pieds dans la boue au centre de la ronde formé par les visiteurs ! Et pour couronner le tout voilà les animateurs avec leurs micros !

« Merde ! Allez vas-y Cyrille parle toi !  » ba non c’est pour ma pomme et j’aime pas ça ! Enfin, heureusement que Cyrille nous a fait une bonne présentation ce matin, parce que moi je ne saurais même pas dire de quoi j’ai parlé.

Apres ce petit moment un peu désagréable, on peut enfin poser le torchis, et les questions commencent à fuser.

Voilà en résumé notre projet :

60cm d'epaisseur pour ce pan de bois isolé en pailleFace interieur du pan de bois isolé en pailleA quoi ressemblerait la maison Normande aujourd’hui si on avait continué à travailler avec les matériaux et les techniques d’autrefois ? C’est la question qui va nous guider dans notre projet de conception d’une maison Normande à colombage isolé avec de la paille.

Nous envisageons de conserver les principes de construction d’une maison normande à colombage, tout en respectant les réglementations thermiques à venir. Quoi de mieux que la paille pour cela. Reste à trouver la conception qui permet cela.

Deux ossature en chêne imbriqué l’une dans l’autre comme une poupée russe : Un poteau poutre interne pour supporter les plancher, l’enveloppe de paille et la structure externe en pan de bois. Un mur de 60cm d’épaisseur qui nous laisse espérer une consommation en dessous des 15kwh/m2. Et oui pourquoi pas ? une maison normande passive !

Suite du projet bientôt ici

Tête de bête en torchisOui j’avoue je n’ai pas résisté a la tête de bête en torchis

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *